Societality lance YES

Subtitle

La web application unique en France qui, pour seulement 10 euros par mois, recherche et vous alerte sur les financements correspondants à vos projets.

Comment ça marche S'abonner

Pour chaque nouvel abonné que vous parrainez, nous vous offrons un mois d'abonnement supplémentaire.

Mécénat en Haïti : défis et perspectives

Mécénat en Haïti : défis et perspectives

Publication of type Evènement published on 24-06-2015

Du 10 au 15 mai 2015 s’est tenue la 2ème édition des « Rencontres du Mécénat et de la Philanthropie » organisée par le Collectif 2004 Images et la Fondation Culture Création*. Pendant une semaine, conférences et formations sur le thème de l’innovation au service de l’intérêt général, ont rassemblé porteurs de projets locaux et entreprises. 

En introduction des Rencontres, Carl Braun, PDG de la UNIBANK, principale institution financière du pays, a dressé un état des lieux des défis rencontrés par les acteurs du mécénat en Haïti. Une intervention, sans langue de bois, saluée par les participants :

 

La discontinuité dans les politiques économiques engendre un cycle infernal de « stagnation – récession » peu propice à la croissance et à l’engagement des entreprises. L’inefficacité du système fiscal grève les comptes publics et entraîne un véritable dumping fiscal. Toute action volontariste de transparence en la matière ayant pour effet d’attirer l’œil inquisiteur du fisc, l’opacité reste de mise. Les pouvoirs publics haïtiens n’ont pas encore pris la mesure de l’intérêt du mécénat pour le développement du pays et continuent de nourrir une idéologie anti secteur privé. Le développement d’un « mécénat organisé » nécessiterait par ailleurs la révision du cadre législatif existant, daté et inadapté aux enjeux.

 

La situation économique et l’impuissance, voire le disfonctionnement, des pouvoirs publics engendre une « attitude désabusée » des acteurs économiques peu enclins à s’engager en faveur du développement du pays. Pourtant, la tradition de charité individuelle de proximité de la bourgeoisie haïtienne devrait être un socle propice au développement du mécénat. Les entreprises familiales, très présentes dans le paysage économique haïtien, se montrent peu ouvertes aux nouvelles pratiques et la tendance à octroyer une aide ponctuelle, éparse et non structurée apparaît encore difficile à dépasser. Enfin, le pays reste marqué par sa tristement célèbre « Morally Repugnant Elite » et la posture condescendante de certains acteurs étrangers envers les initiatives locales n’encourage pas le développement d’un mécénat pour les Haïtiens par les Haïtiens.

 

Malgré ce panorama, Carl Braun se montre optimiste et appelle les acteurs à passer d’un « pessimisme tactique » à un « optimisme stratégique ». De nombreux acteurs sont déjà engagés mais une « révolution de pensée » et la révision du cadre réglementaire seront nécessaires au développement du mécénat en Haïti.

 

Cinq ans après le séisme, le pays doit désormais gérer l’inévitable diminution de l’aide des bailleurs de fonds internationaux. Or, « La Perle des Antilles » demeure l’un des pays les plus pauvres du monde avec près de 60% de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté et 24% atteignant le seuil d’extrême pauvreté. En espérant que l’enthousiasme des participants à ces Rencontres débouche sur des collaborations porteuses de solutions pérennes entre pouvoirs publics, secteur privé et société civile !

 

A noter : cet événement a également était marqué par la publication de la 2e édition de l’ouvrage “Repères pour Le développement du mécénat et de La philanthropie en Haïti” qui témoigne de la vitalité d’un secteur qui se développe peu à peu au profit de l’intérêt general : http://www.collectif2004images.org/shop/Reperes-pour-le-developpement-du-mecenat-et-de-la-philanthropie-en-Haiti-2eme-edition_p64.html

 

* avec le soutien de la Fondation de France ainsi que de la Fondation Daniel et Nina Carasso

THÈMES D'ENGAGEMENT SOCIÉTAL
Développement économique et local, Urgences
ZONES D'INTERVENTION
Haïti